L'Impossible Naissance, Annexes

< précédente | table des matières | suivante >

Annexe de la page 70 du livre « L'IMPOSSIBLE NAISSANCE ou L'ENFANT ENCLAVÉ »

EXTRAIT

(...) Pendant le modelage, les patients commentaient leur action ou me rapportaient leur vécu s'ils avaient travaillé chez eux. Je leur demandais, gardant à l'esprit l'expérience avec Malka, de remodeler en séance le couple mère-enfant en restituant une coordination de leurs mouvements et de leurs regards. Pour certains, le modelage a été très profitable, et a eu des effets surprenants sur leurs capacités à se sentir vivants. Nous allons voir ce processus à travers les pâtes à modeler de Nadia. (...)

 
« Nadia dans les bras de sa mère 1 »
[photo de pâte à modeler]
face
[photo de pâte à modeler]
profil
 

Nadia, comme Anita, nous montre un couple mère-enfant fusionnel, la mère est en deux dimensions, elle ne regarde pas l'enfant, l'enfant est la partie vivante de la dyade, il a d'ailleurs un peu de volume. Je demande à Nadia de refaire une pâte ou la mère et l'enfant existent davantage.

retour à l'imagette
« Nadia dans les bras de sa mère 2 »
[photo de pâte à modeler]

Nous voyons que maintenant la mère et Nadia « existent ». Elles occupent l'espace, elles ont un corps qui bouge et elles se regardent mutuellement. Je demande à Nadia de se modeler adulte en train de porter la mère dans ses bras.

retour à l'imagette
« Nadia qui porte sa mère dans les bras 1 »
[photo de pâte à modeler]

Nous voyons ici que Nadia se représente portant sa mère sur son dos, de tout son poids, comme une épaisse cape noire. Nous remarquons également que Nadia se représente ici comme sa mère dans la pâte à modeler précédente. En effet, il y a une seule image pour deux, l'une et l'autre ne se regardent pas dans le temps de la conscience. Il n'y a pas d'interaction entre elles deux, sa mère se laisse porter passivement comme un mort-vivant, comme dans le fantasme « une vie pour deux » : si l'une vit l'autre meurt. Je demande à Nadia de modeler sa mère un peu plus « vivante ».

retour à l'imagette
« Nadia qui porte sa mère dans les bras 2 »
[photo de pâte à modeler]

Nous voyons que, sans consigne particulière, Nadia modèle sa mère dans ses bras sur sa poitrine, devant elle. Elles se voient dans le temps de la conscience, elles existent toutes les deux et sa mère coordonne ses mouvements avec les siens, pour moins peser. Je demande à Nadia de se modeler côte-à-côte avec sa mère.

retour à l'imagette
« Nadia et sa mère »
[photo de pâte à modeler]

Nous remarquons que cette fois-ci, très clairement, Nadia et sa mère sont bien différenciées.

retour à l'imagette