L'Impossible Naissance, Annexes

< précédente | table des matières | suivante >

Annexe de la page 20 du livre « L'IMPOSSIBLE NAISSANCE ou L'ENFANT ENCLAVÉ »

EXTRAIT

(...) Émile, dix sept ans, est amené par sa mère en thérapie parce que, depuis des années, il refuse de se faire couper les cheveux et de changer de jeans. Après plusieurs années d'analyse, il m'explique qu'il porte deux autres jeans en dessous. Il m'a fallu du temps pour saisir que, loin d'être une parade pour masquer sa maigreur, s'il agissait ainsi, c'est qu'il se percevait hissé en hauteur, un peu comme le « Baron perché » d'Italo Calvino, n'ayant pas conscience du bas du corps. Enveloppé dans les deux jeans, il frôlait les bords du troisième et parvenait ainsi à ressentir ses limites corporelles. Une telle absence de représentation du bas du corps s'accompagne également d'un déni de la différence sexuelle et révèle le fantasme sous-jacent d'être hermaphrodite, d'avoir les deux sexes cachés (vagin, et pénis réfugié dans le vagin).
(...)

[photo de pâte à modeler]
« Autoportrait d'Émile »
La pâte à modeler d'Émile nous montre tous les fantasmes de « l'enfant enclavé » : être peu visible, en deux dimensions, sans mains, sans conscience du bas du corps (pratiquement sans poids et sans jambes, il s'appuie au mur pour se tenir debout sur la pointe d'un pied) et sans  une identité sexuelle définie.
Nous remarquons également que son visage est couvert par un masque vissé par une clef (en haut  à droite).